Tourisme en Provence lieux à visiter monuments et évènements.

Châteauneuf du Pape est un village Vauclusien bien connu pour la qualité de ses grands vins. Son château est quant à lui l’est beaucoup moins, bien que ce monument historique soit le premier château des Papes construit dans le Comtat Venaissin.


C’est à l’emplacement actuel du château, qui a toujours été une position stratégique, que l’on pense que les romains avaient construit un "castrum" (château). Celui-ci a probablement été détruit lors des diverses invasions. Une tour y est ensuite construite en 1146. On l’appellera "la vieille tour" en 1283.


A la fin du XII ème siècle, les Templiers s'installent à Châteauneuf. Ils y établissent une forteresse en renforçant le château et plantent de la vigne.Les Templiers sont devenus riches et puissants, c’est pour cela qu’en 1307, Philippe Le Bel les fait emprisonner et confisque leurs biens. Ceux établis à Châteauneuf connurent le même sort.

Le château de Châteauneuf du Pape

Un château antérieur au Palais des Papes d’Avignon

Le château des Papes

Clément V (Bertrand De Got), devant les grands désordres qui règnent en Italie, décide de venir dans le Comtat Venaissin, qui avait été donné à l'Eglise Romaine en 1229 par le traité de Paris.Il fut le premier pape qui a séjourné à Châteauneuf du Pape en novembre 1312.


A cette époque, le Rhône était la principale voie de communication. Les marchandises de toutes sortes dont le sel, sont transportées en bateau jusqu'à Lyon. Châteauneuf avait également un port franc pour le commerce du sel. De plus le village était protégé par des remparts qui lui avaient permis de résister à de maintes attaques. Châteauneuf était donc un village prospère et sûr pour accueillr les papes.

Clément V premier pape qui a séjourné à Châteauneuf du Pape

La venue des Papes à Châteauneuf

Aujourd’hui, après trois importantes dégradations, il est à l'état de ruine, à l'exception d'une salle restaurée dans les années 1960, qui sert aujourd'hui à différentes manifestations de prestige.


On surnomme parfois Châteauneuf «le Castel Gandolfo français», car c'était un lieu de villégiature pour les papes. Le village est d'ailleurs maintenant jumelé avec cette ville italienne.


On peut voir au musée Calvet d'Avignon, des exemplaires des pierres de parement du sol et une gravure représentant le château, réalisée une centaine d'année après sa construction.



Une représentation religieuse

Une tradition chargée de symboles

L’histoire du château des Papes à travers les siècles

Les papes qui succèdent à Jean XXII (pape de 1316 -1334), ont peu séjourné au château, préférant probablement se reposer à Pont de Sorgues ou à Villeneuve, plus proches d'Avignon.


Mais Il faut aussi noter le fait que les épidémies de peste noire de 1348 et de 1361, ont décimé la population du village à tel point que les habitants se déclarent incapables, vu leur nombre, de pourvoir à la garde des remparts.


De plus le Comtat, à partir de 1360 et pendant près de vingt ans, va subir les attaques de mercenaires licenciés par la France et l'Angleterre.


De 1385 à 1387, Clément VII, fit entreprendre d'importants travaux d'entretien et d'embellissement du château, qui avait été un peu délaissé. Il fit également replanter la vigne et les oliviers, redonnant au domaine un peu de sa superbe.


Il fut le pape qui a le plus habité le château.


Les papes habitèrent cette demeure jusqu'au retour de la papauté à Rome en 1377.


Après une première attaque manquée, les huguenots (protestants) menés par MONTBRUN, lieutenant du Baron des Adrets, s'emparent en juillet 1562 du village et du château. Châteauneuf leur servit jusqu'en février 1563, de base pour lancer des attaques sur toute la région.


Le château connut ses premières importantes dégradations, lors de la 3ème attaque des Huguenots en mars 1563. Ils pillèrent le grenier à sel et brûlèrent l'église et le château. Tout ce qui était en bois fut détruit, poutres, charpentes, escaliers...


Au moment de la révolution, il fut vendu lors d'une vente aux enchères, à Monsieur ESTABLET, qui en fait représentait secrètement 30 habitants de châteauneuf. Un an après la vente, le nouveau propriétaire le revendit en 30 parts, aux personnes qu'il représentait.


Mais cette multipropriété fut en fait dommageable pour le château, car chacun se mit à le démonter et à vendre les pierres ou à s'en servir pour leur propre maison. Il n'est d’ailleurs pas rare aujourd'hui de voir des maisons du village comportant des pierres du château.


Lors de la seconde guerre mondiale, les Allemands s'y installèrent, se servant du donjon comme poste de surveillance (115 mètres au-dessus du sol). Ils y entreposaient des explosifs, qu'ils firent sauter au moment de leur défaite en 1944, détruisant la presque totalité du château.

Un château peu habité, mais convoité

Une histoire mouvementée
Accueil

La construction du château

La venue des papes et l'édification du château ont participé à l'essor du village

La tour (ou château) de Châteauneuf ayant subi les outrages de la guerre, le successeur de Clément V, Jean XXII (Jacques Duèze), décide de sa reconstruction complète.

Les travaux s'échelonnèrent de 1317 à 1333. Il donnèrent le château actuel qui domine le village de châteauneuf du Pape. Du haut de son donjon on pouvait voir à des dizaines de kilomètres et surveiller le trafic fluvial sur le Rhône.

La venue des papes et l'édification du château ont participé à l'essor du village. La construction a procuré du travail aux habitants et a nécessité la présence d'ouvriers et artisans qu'il a donc fallut loger et nourrir.

Les pierres ont été tirées des deux carrières du village. Les autres matériaux (tels que bois, carrelages), ont été amenés par le Rhône, par les marchands de Châteauneuf.

Il était entouré d'un parc de vingt hectares, plantés en vigne et oliviers. C’était le symbole de la puissance des papes qui y donnaient de grandes fêtes.